Mont du Lac des Cygnes

Mont du Lac des Cygnes

Véritable joyau de Charlevoix, le Parc national des Grands-Jardins situé au kilomètre 21 Route 381 Nord à Saint-Urbain, a le privilège de constituer l’une des aires centrales de la Réserve de la biosphère, statut accordé à la région par l’UNESCO. Le Mont du Lac des Cygnes est son plus haut sommet (980 m) et son plus populaire sentier. Nous amorçons cette montée en lacets passablement abrupte et entièrement à découvert. Le chemin est totalement aménagé, large et recouvert de petit gravier. Cette ascension nous permet d’observer une végétation boréale et un panorama saisissant sur la vallée du Gros Bras. Nous grimpons ainsi 3 kilomètres jusqu’au lac Georges où nous prenons une courte pause. Nous goûtons à la quiétude du lieu au son des coassement de grenouilles, avant d’entreprendre la montée finale. Le dernier kilomètre est plutôt intense et s’effectue en forêt. Le sentier devenu plus étroit est pourvu de marches et de trottoirs de bois ainsi que de nombreux escaliers de roches du style Acropole des Draveurs… Nous débouchons sur un sommet rocheux et dénudé avant d’arriver au point culminant, 300 mètres plus loin… Le panorama à 360 degrés, nous offre une vue saisissante sur la vallée de la rivière du Gouffre, au cœur du Massif des Laurentides. Nous découvrons avec stupéfaction l’une des dix merveilles du Québec, l’Astroblème de Charlevoix. Ainsi, il y a 360 millions d’années, une météorite de 2 kilomètres de diamètre et de plus de 14 milliards de tonnes a frappé la région à une vitesse évaluée à 20 km/seconde. Ce site d’impact, encore visible aujourd’hui, est considéré comme le onzième plus grand identifié sur Terre et le troisième plus grand au Canada, incroyable !

Petit tétras du Canada

Après la pause-dîner, nous amorçons notre descente par le même chemin. Nous croisons un petit tétras du Canada, emblème du parc et apercevons au loin une maman ours et ses deux oursons se baladant tranquillement dans la taïga. Ce n’est pas pour rien que ce parc national unique en son genre est surnommé l’îlot de Grand Nord québécois. Il abrite et protège une végétation nordique des plus particulières à cette latitude, un microclimat bien à lui. Le sol mince à moitié dénudé n’offre qu’un très faible support aux plantes. Alors, regardons sous nos bottes et évitons de nous enfarger dans les fleurs du tapis … de lichens et soyons vigilants à ce monde miniature…!

 Région :  Charlevoix
Dénivelé :  470 m
Longueur :  4,1 km  (linéaire)
Durée : 1 heure 30 min
Difficulté : Avancé
Appréciation : 8/10

 

ArrowArrow
Shadow
Slider

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Close