Les Sentiers de l’Estrie Brompton

Les Sentiers de l’Estrie Brompton

Les Sentiers de l’Estrie est un organisme à but non lucratif dont la principale mission est de promouvoir la marche en rendant accessible son vaste réseau de sentiers pédestres. D’une longueur de 212 kilomètres, ce long sentier linéaire est divisé en douze zones et traverse une grande partie des Cantons-de-l’Est. Il débute à la frontière américaine près de Sutton et se termine à Richmond, dans la vallée de la rivière Saint-François. Nous décidons d’explorer la Zone Brompton malgré la pluie des derniers jours alors, bouette pas bouette, j’y vais ! Pour y accéder, notez qu’il faudra payer à l’avance le permis journalier soit en ligne ou par téléphone. Puisque le sentier est de type linéaire et affiche plus de 14,6 km, nous nécessitons l’aide d’une amie dévouée… Dans un premier temps, nous stationnons notre véhicule au parking S24, situé à proximité du 657 Chemin du Grand Brompton à Racine. Par la suite, notre complice nous reconduit à l’extrémité du sentier, au parking S21, situé tout près du 46 Chemin des Nénuphars à Orford. Désormais seuls à l’entrée du sentier, nous entreprenons cette longue randonnée avec enthousiasme et détermination… Le sentier s’engouffre dans une forêt de feuillus où le sol est recouvert d’aiguilles de pin. Le balisage est omniprésent dans le sentier, on a peine à croire qu’il est entretenu par des bénévoles. Par contre, c’est la période des maringouins, ces impitoyables suceurs de sang ! Fort heureusement, quand nous entreprenons une montée, ces petits vampires sans scrupules sont beaucoup moins nombreux et c’est tant mieux. Ils préfèrent demeurer à basse altitude près des cours d’eau et des étangs. Le sentier passe d’ailleurs par plusieurs sommets qui séparent le lac Brompton et les lacs Bowker et La Rouche.

Au sommet du Mont des Trois-Lacs

Arpenter ces collines qui sont parfois ponctuées de montées escarpées, ça nous donne un petit répit… de moustiques ! Arrivés au kilomètre 4, nous poursuivons sur le sentier principal identifié en rouge et une fois rendus au sommet du Mont des Trois-Lacs, à 484 mètres d’altitude, de magnifiques points de vue s’ouvrent devant nous. Nous continuons de cheminer à travers les bois jusqu’au kilomètre 8,4 et suivons les indications pour le Mont Cathédrale (Carré) d’une altitude de 403 mètres. Nous prenons le sentier alternatif et grimpons jusqu’au haut de la montagne. Une boucle supplémentaire de 1,8 km a été aménagée à son sommet nous permettant d’admirer le lac Brompton.

Lac Brompton

Nous redescendons par le même chemin et reprenons notre ballade au même endroit, sur le sentier principal. Au kilomètre 12, nous atteignons le ruisseau Ély et ses jolies cascatelles. Un pont de bois enjambe le cours d’eau et nous poursuivons ainsi pour quelques mètres jusqu’au dernier point de vue avant de regagner le stationnement. Le lac La Rouche se dévoile dans toute sa splendeur, c’est magnifique ! Autrefois, il portait le nom de « Mud Pond », qui signifie étang vaseux. En août 1956, le club de pêche Aux Bonnes Vacances demandait au gouvernement de changer le nom « Mud Pond » pour un nom plus représentatif de la réalité des lieux. L’abbé Jean Mercier déclarait avec raison que le lac est improprement nommé « Lac Vaseux » par les gens de la région et qu’il n’est pas plus vaseux que les lacs avoisinants. C’est alors qu’il proposa le nom La rouche, une plante commune qui pousse sur les rives du lac. (Source: La Commission de toponymie du Québec) 

Région :  Cantons-de-l’Est
Dénivelé :  205 m
Longueur :  16,4 km  (linéaire)
Durée : 8 heures 09 min
Difficulté : Intermédiaire
Appréciation : 7/10

 

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Shadow
Slider

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Close