Parc Nature du Cap-Saint-Jacques

Parc Nature du Cap-Saint-Jacques

En cette journée exceptionnelle du mois de décembre où le mercure affiche 7 degrés, nous ne pouvons résister à l’envie d’une petite promenade en nature même en ce jour de Noël. Nous optons pour le Parc nature du Cap-Saint-Jacques situé au 20099 boulevard Gouin Ouest à Montréal, arrondissement Pierrefonds-Roxboro. Le Lapin devait être un sentier pédestre d’une longueur de 5,7 km mais en cette période hivernale, il devient une piste de ski de fond. Puisque la neige brille par son absence, nous décidons tout de même d’emprunter ce parcours destiné aux skieurs et de suivre le petit lapin rouge… Le sentier balisé est large et pourvu de terre et de gravier. Comme il est agréable de se balader en toute quiétude le long de la rivière des Prairies. Nous longeons la berge bordée d’arbres, l’eau est calme et paisible. Avec ces paysages sublimes, nous avons peine à croire que nous sommes dans le plus grand parc de l’île de Montréal avec sa superficie de 288 hectares.

Nous marchons à travers bois avant d’arriver à l’Embouchure, le point de rencontre de la rivière des Prairies et du lac des Deux-Montagnes. Une halte s’impose afin d’admirer l’un des plus beaux plans d’eau de la région de Montréal ! Nous continuons notre promenade et traversons une clairière aux abords de la forêt. Nous sommes dans le secteur de la ferme écologique, propriété de la Ville de Montréal mais administrée depuis 1986 par l’entreprise d’insertion sociale D-Trois-Pierres. Avant de retourner en forêt, nous passons devant la maison Thomas-Brunet bâtie en 1834. À l’ouest du parc, on retrouve le château Gohier construit au début du 20e siècle et sa vue des plus apaisante sur le lac des Deux-Montagnes. Nous retournons dans les boisés par le chemin bordant la plage de sable naturel quand soudainement, des cris d’oiseaux se font entendre tout près. Étonnamment, ce sont des outardes qui cacardent tous en chœur. Elles sont des centaines à se laisser bercer au gré des flots sur le lac des Deux-Montagnes. En plus du magnifique spectacle que nous offre ces oiseaux migrateurs, nous contemplons l’horizon admirant le reflet blanc du soleil sur l’eau. Cette lumière déclinante de fin de journée nous indique que le soleil ne tardera pas à se coucher… Nous retournons sans tarder au chalet d’accueil, heureux de cette magnifique journée !  

Région :  Montréal
Dénivelé :  Négligeable
Longueur :  10,9 km  (boucle)
Durée : 3 heures 15 min
Difficulté : Débutant
Appréciation : 7/10

 

ArrowArrow
Shadow
Slider

 

Les commentaires sont clos.
Close