Collines d’Alembert

Collines d’Alembert

Situées à une quinzaine de kilomètres de Rouyn-Noranda, les Collines d’Alembert possèdent près de 8 kilomètres de sentiers pédestres. Pour y accéder facilement, nous prenons la route 101 Nord en direction du quartier d’Alembert. À environ 100 mètres après l’intersection de la route du village de Cléricy, nous tournons à gauche sur la rue Harrisson et stationnons à 500 mètres au bout de la rue en cul-de-sac, juste avant la courbe. L’accès aux sentiers est gratuit et ne dispose d’aucun pavillon d’accueil. Nous descendons quelques marches où un panneau nous indique les 7 sentiers à parcourir. À première vue, peu de gens semble emprunter ces sentiers. L’herbe est haute, le chemin est à peine dessiné et semble peu entretenu. Pourtant, à notre grande surprise, un chien Labrador de couleur marron semble intéressé à effectuer le trajet avec nous. Sur le coup, nous sommes plutôt réticents à l’idée mais nous réalisons rapidement qu’il est très gentil et inoffensif. Malheureusement, je ne connais pas le nom de notre guide-canin alors, pour les besoins de la cause, nous le nommerons Charlie ! Nous le suivons sans hésiter nous laissant guider par notre nouvel ami qui connaît d’emblée les sentiers sur le bout de sa patte.

Nous débutons par le Sentier des Mésanges (300 mètres) où nous traversons un vaste marécage sur un pont défraîchi. Nous réintégrons la forêt humide où la végétation est très dense. Heureusement, le balisage est omniprésent dans les sentiers. Des flèches rouges, des rubans et des cartes aux intersections nous indiquent clairement le chemin à suivre. Nous poursuivons sur le Sentier de la Griffe sur un peu moins d’un kilomètre avant de débuter par la gauche, la boucle du Sentier des Grottes (ou le Sentier des Crottes tel qu’indiqué sur l’écriteau). Quel drôle de lapsus surtout en compagnie de Charlie le Labrador.

Où est Charlie…?

Nous passons devant plusieurs petites grottes et grimpons sur des escarpements rocheux. Un banc de bois nous accueille offrant un magnifique point de vue sur le lac Dufault et sur la région environnante. Nous regagnons la forêt, passons devant un mystérieux personnage au regard de pierre avant de continuer sur le Sentier des Castors (1,4 km). Nous marchons désormais sur les sommets rocheux guidés par des inutchuks tout en admirant le magnifique panorama qui nous entoure. Une corde a été fixée afin de nous aider à escalader une paroi rocheuse. Nous poursuivons sur le chemin où des panneaux d’interprétation nous renseignent sur le castor, le plus gros rongeur d’Amérique du Nord. Nous suivons les indications pour le retour et cheminons ainsi jusqu’à la sortie. Après une récompense bien méritée, Charlie le Labrador regagne fièrement son domicile à proximité de l’entrée des sentiers. Ce fut somme toute, une agréable randonnée et ce, en grande partie, grâce à lui… Merci Charlie ! 

P.S. : Des amis sont allés faire cette randonnée en juin 2018 et ils ont également fait la connaissance du gentil Labrador qui leur a servi de guide durant le trajet.
Son véritable nom est Bruno, comme c’est mignon !

Région :  Abitibi-Témiscamingue
Dénivelé :  60 m
Longueur :  4,9 km  (boucle)
Durée : 2 heures 00 min
Difficulté : Intermédiaire
Appréciation : 7/10

 

ArrowArrow
Shadow
Slider

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Close