Montagne Noire

Montagne Noire

Le sentier de randonnée Inter-Centre est un tronçon du Sentier national au Québec (SNQ) qui s’étend sur une longueur de 28 kilomètres entre les régions de Lanaudière et des Laurentides. Une portion du sentier pédestre permet de grimper au sommet de la Montagne Noire qui s’élève à 892 mètres d’altitude. C’est la plus haute montagne de Saint-Donat et de surcroît, elle renferme la pire tragédie aérienne de l’histoire de l’Aviation royale canadienne (ARC).
Le 20 juin 1946, alors que des recherches aériennes sont en cours pour retrouver un avion porté disparu entre Roberval et Rockcliffe, l’équipage survolant la région de Saint-Donat est certain d’avoir repéré, près du sommet de la Montagne Noire, la dévire double d’un Liberator, caractéristique du bombardier. Des recherches sont alors entreprises par une équipe de militaires et de citoyens afin de retrouver l’appareil. Ils parviennent à se frayer un chemin dans la forêt dense jusqu’au site de l’écrasement de « Harry », un bombardier Consolidated B-24D Liberator porté disparu depuis le 20 octobre 1943. À son bord, 24 soldats profitant d’un congé pour rejoindre leur famille, ont été tués sur le coup. Il aura fallu plus de deux ans et demi avant de retrouver les restes calcinés de l’appareil et de ses occupants.
Impatients de découvrir ce site historique, nous stationnons au 329 Chemin Régimbald à Saint-Donat-de-Montcalm et débutons la randonnée. Le sentier en milieu forestier est large et bien aménagé. La montée de 1,6 km jusqu’au premier point de vue demande un certain effort mais la vue sur le lac Archambault est magnifique !

Lac Archambault

Le sentier grimpe constamment mais il demeure très agréable à parcourir. Nous croisons en bordure du chemin une petite descente nous donnant accès au lac Lézard. La vue apaisante sur l’étendue d’eau dégage une ambiance de calme et de sérénité. Nous sommes désormais à mi-chemin du sommet, à la décharge du lac Crystal. Plus que 1,6 km avant d’atteindre les restes de l’avion. À 300 mètres des décombres, la montée devient plus abrupte et les racines dénudées courent sur le sol rocailleux. Arrivés sur le site de l’écrasement, nous assistons à une scène de désolation à la vue des débris du bombardier. Des bouts de tôle tordus, des parties de la carlingue et quelques pièces métalliques témoignent de la force de l’impact. Nous retrouvons, un peu plus loin sur le sentier, un monument en pierre et quelques plaques commémoratives. Malgré le fait que les ossements des militaires ont été déplacés dans le cimetière de Saint-Donat en 1985, suite à des actes de vandalisme, vingt-quatre croix blanches se dressent toujours sur le lieu de sépulture en mémoire des victimes.

Belvédère du Liberator

Nous grimpons au sommet du belvédère d’observation qui surplombe la forêt luxuriante. Nous y prenons notre pause-dîner accompagnés de geais gris venus quémander quelques morceaux d’arachides. Nous poursuivons par la suite notre randonnée en se dirigeant vers le sommet. À peine 200 mètres plus loin, un autre point de vue nous permet d’admirer le mont Garceau et le village de Saint-Donat. Attention ! Nous sommes présentement à une intersection où la direction vers le sommet n’est pas clairement indiquée ! Nous devons prendre par la droite et poursuivre sur le sentier national en suivant les indications pour le refuge de l’Appel. Après une dernière montée abrupte mais plutôt brève d’un kilomètre, nous atteignons finalement le sommet de la Montagne Noire culminant à 892 mètres d’altitude. La vue au sommet n’est pas très dégagée mais nous distinguons tout de même de belles montagnes des Laurentides et de Lanaudière. Nous entreprenons le retour par le même sentier qui descend continuellement jusqu’au stationnement initial. 

Région :  Lanaudière
Dénivelé :  485 m
Longueur :  6,4 km  (linéaire)
Durée : 2 heures 30 min
Durée totale : 4 heures 30 minutes
Difficulté : Intermédiaire
Appréciation : 8.5/10
ArrowArrow
Shadow
Slider

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Close