L’Aventurier

L’Aventurier

Y’a pas à dire, c’est loin en bébitte l’Abitibi, c’est certain, mais le Parc national d’Aiguebelle à lui seul en vaut le déplacement ! Bien que l’adresse du parc soit le 12373 route d’Aiguebelle à Rouyn-Noranda, je vous recommande fortement de suivre les indications suivantes et non l’assistant de navigation GPS. En provenance de Rouyn-Noranda, empruntez la route 101 Nord jusqu’à D’Alembert et tournez à droite sur la route d’Aiguebelle. Traversez le village de Cléricy et rendez-vous au village de Mont-Brun. À l’intersection de la route de Mont-Brun, tournez à gauche et traversez le village de Mont-Brun. Au pont, tournez à droite sur la route d’Aiguebelle jusqu’à l’entrée du Centre de découverte et de services de Mont-Brun situé à 8 km du village. Ensuite, pour accéder au sentier L’Aventurier, suivez la route 26 vers le secteur du lac La Haie où vous pourrez stationner votre véhicule. Ouf ! Enfin, nous voilà fin prêts à débuter une nouvelle aventure ou plutôt à débuter L’Aventurier, cette boucle de 9,5 km ! Nous devons tout d’abord suivre le sentier La Traverse (1,5 km) jusqu’à cette fabuleuse passerelle suspendue longue de 64 mètres flottant au-dessus du lac La Haie à 22 mètres dans les airs. Sa construction fut terminée en juin 1990 grâce à une étroite collaboration avec les Forces armées canadiennes. Du haut de cette passerelle piétonnière, nous admirons le lac de faille entouré par ces falaises très escarpées. C’est sans contredit l’un des attraits les plus impressionnants du parc !

Lac La Haie du haut de la passerelle piétonnière « Ubique »

Nous retournons dans le sentier et poursuivons notre chemin sur L’Aventurier, ce qui nous permettra de faire le tour complet du lac La Haie. Le tracé au sol en milieu naturel est à peine dessiné et la forêt boréale est très humide. La difficulté première de cette portion du sentier est probablement son parcours en montagnes russes mais ses points de vue à couper le souffle nous font vite oublier ce manège incessant. Après avoir longé le lac sur environ cinq kilomètres, nous arrivons à son extrémité et prenons une pause-dîner au camp rustique La Guêpe. Au bout du quai, nous admirons le magnifique panorama du lac La Haie et ses collines. À seulement quelques centaines de mètres se trouve le Lac Sault. Ces deux lacs de faille sont issus d’une longue entaille dans un relief écorché par les glaciers il y a 10,000 ans et sont séparés par la ligne de partage des eaux. De chaque côté de cette ligne invisible, les eaux s’écoulent dans des directions différentes, vers le sud rejoignant le bassin du Saint-Laurent et au nord, rejoignant la baie d’Hudson, c’est assez stupéfiant ! Nous entamons le retour par le versant opposé qui est à mon avis, la partie la plus spectaculaire de L’Aventurier. La majeure partie du sentier s’effectue à découvert. Nous frôlons les précipices et admirons le lac La Haie du haut de gigantesques belvédères naturels, c’est vertigineux !

Gigantesque belvédère naturel !

Le sol est tapissé de fleurs sauvages et de thé du Labrador, c’est magnifique ! Nous marchons désormais sur des escarpements rocheux avec vue sur les collines Abijévis dont le mont Dominant est le plus haut sommet d’Abitibi (570 m). Au loin, nous apercevons à nouveau la passerelle suspendue sous un angle différent. Je descends d’un rocher pour mieux prendre le cliché et surprise, je mets presque le pied sur une énorme couleuvre rayée… Je dois dire que je ne suis pas très friande de ce type de reptiles mais je vais tout-de-même la prendre en photo. Avouez qu’elle n’est pas très souriante…!

Couleuvre rayée mesurant plus d’un mètre de long

Nous poursuivons notre chemin jusqu’à la sortie de L’Aventurier où les derniers 1,5 km s’effectuerons sur le sentier La Traverse. Nous empruntons des passerelles et des escaliers de bois nous propulsant dans un décor enchanteur. Nous admirons les traces du passage des glaciers, des blocs erratiques et des roches vieilles de 2,7 milliards d’années, c’est magique ! Avant de regagner le stationnement, nous croisons à 800 mètres le sentier Les Marmites. Ce petit parcours nous conduit à un belvédère de bois surplombant les marmites de géants, ces phénomènes naturels creusés dans le roc, c’est assez impressionnant ! L’aventure est maintenant terminée mais le souvenir de cette magnifique journée restera longtemps gravé dans nos mémoires ! 

Région :  Abitibi-Témiscamingue
Dénivelé :  100 m
Longueur :  9,5 km  (boucle)
Durée : 6 heures 00 min
Difficulté : Intermédiaire
Appréciation : 8.5/10

 

ArrowArrow
Shadow
Slider

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Close